Espèces de vignes et cépages.

ESPÈCES DE VIGNES

Il existe plusieurs espèces de vignes, ayant évolué de manières différentes à travers le monde. Seules quelques-unes d’entre elles sont utilisées en viticulture. Les plus importantes aujourd’hui sont Vitis Vinifera et les vignes américaines.

Vitis Vinifera est la principale espèce eurasienne. Elle est cultivée depuis des milliers d’années. C’est elle qui produit la quasi totalité des raisins étant destinés à l’élaboration du vin.

Les vignes américaines regroupent quant à elles, trois espèces natives d’Amérique du Nord. Les vins obtenus à partir de leurs raisins présentent des saveurs étant souvent jugées peu agréables. Toutefois, contrairement à Vitis Vinifera, elles résistent au phylloxera (ravageur qui attaque les racines). Par conséquent, on utilise leurs systèmes racinaires sur lesquels les vignes Vitis Vinifera seront greffées.

CÉPAGES

Les termes « cépage » et « variété de vigne » sont interchangeables.

Pour comprendre ce qu’est un cépage, il vaut mieux savoir comment ce dernier est propagé ou cultivé.

Pour préserver les qualités d’un cépage, les viticulteurs vont avoir le choix entre deux techniques : le bouturage ou le marcottage. Pour faire une bouture, il suffit de couper un morceau de rameau de vigne et de le planter afin de former un nouveau pied. Les pépinières viticoles utilisent très fréquemment cette méthode. Le marcottage, quant à lui, est réalisé dans les vignes. Il faut replier le sarment vers le bas afin d’en enterrer une partie, en laissant l’extrémité ressortir plus loin. La partie qui sera alors enterrée va former des racines, et le viticulteur pourra couper le sarment qui relie le plant d’origine à la nouvelle pousse. Compte tenu du risque de phylloxera, une grande partie des viticulteurs favorisent le bouturage au marcottage. Dans tous les cas, le nouveau plant obtenu est identique à celui d’origine. Un cépage est donc un groupe de plants individuels, dont la lignée descend directement d’un seul et même plant.

Création de nouveaux cépages

Nous cherchons constamment à obtenir des cépages plus résistants aux maladies, ayant de meilleurs rendements, une qualité supérieure ou une capacité d’épanouissement dans certaines conditions (sols et climats). Afin de créer des cépages nouveaux et de manière maîtrisée, on utilise la fertilisation croisée. La fécondation à lieu lorsque le pollen de l’étamine d’un plant est transporté sur le pistil d’un autre plant. La fleur est ainsi pollinisée et se développe afin de former un raisin qui contiendra des pépins. Si les pépins en question sont plantés et poussent correctement, ils donneront naissance à un nouveau cépage. La nouvelle variété possédera ainsi certaines caractéristiques héritées de ses parents.

La création d’un nouveau cépage obtenu à partir de deux parents appartenant à la même espèce (Vitis Vinifera par exemple) est appelée croisement. En principe, presque tous les cépages que nous connaissons aujourd’hui sont des croisements. Le Cabernet Sauvignon est un croisement entre le Cabernet Franc et le Sauvignon. Le Pinotage est un croisement entre le Pinot Noir et le Cinsault.

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :